Au travail!

Publié le par Caroline

Voilà quelques années maintenant que j'écris. 
L'écriture... Difficile de s'y mettre sérieusement, de tenir un projet long jusqu'au bout. Son processus n'est pas toujours évident: le syndrôme de la page blanche, sans compter le temps qui manque, tout simplement.
J'ai commencé avec des nouvelles de fantasy et en ai même publié une dans un webzine (Carmina, in Solstice, 5ème Saison). 
Par contre, je ne compte plus les bouts de projets abandonnés, que ce soit des nouvelles, des romans, etc... A l'occasion, j'écris aussi des critiques sur les livres que je lis. J'adore la lecture et partager mes ressentis est d'importance. Je cherche parfois par-ci par-là, des forums dans cette optique et j'ai peut-être bien trouvé un endroit où je pourrais enfin m'installer pour parler de mes lectures de tous genres. Mais ceci est une autre histoire, à traiter ailleurs...

Revenons-en à l'écriture, cette douce compagne qui m'avait quitté quelques temps. Enfin, c'est plutôt moi qui lui avait demandé de me laisser durant les mois de bougeotte, passés à visiter l'Amérique du Sud. 
Mais voilà, maintenant, je suis à nouveau disponible et je lui ouvre à nouveau ma porte. Elle s'y engouffre avec force et témérité, s'imposant de nouveau, différente. Il est vrai qu'elle avait déjà commencé à doucement évoluer et c'est avec joie, que je retrouve un projet mis en veille, un roman non fantasy!
Bref, comme vous le comprendrez en lisant un article à venir dans la catégorie "Emploi", je prends le temps à partir de ce jour. Et du travail, il y en a! Je dois supprimer deux chapitres de ce roman en cours d'écriture et recommencer. Heureusement je sais où je vais, j'avais pris bien soin de noter les points de l'histoires que je voulais atteindre. Y a plus qu'à, comme on dit! 

Aujourd'hui, j'ai corrigé les fautes de conjugaison qu'une amie m'avait signalé sur le prologue, les chapitres un et deux. J'ai commencé le chapitre trois également, mais force est de constater que j'arrive au niveau où de grands changements doivent être entrepris, un grand travail de réécriture.

 

Publié dans Le scritorium

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article