Facettes d'imaginaire, Solstice

Publié le par Caroline

Depuis quelques années, je me suis attachée à une toute jeune maison d'éditions : 5ème Saison
Ses publications ont commencé par un webzine qui est devenu une anthologie format papier. Entre temps, des romans ont été édités et sont disponibles dans toutes les bonnes librairies. 
Dans cet article, je mettrais mes commentaires sur le premier volume de cette anthologie, au fur et à mesure de ma lecture.

Carmina Rangda, Laëtitia Millet
Univers plutôt fantastique, je dirais.
Une vieille dame qui se rappelle. Son passé. Son "double".
Ne point trop en dire pour ne pas gâcher l'histoire...
Malheureusement, je ne vais pas dire du bien de cette nouvelle. Du mal non plus d'ailleurs.
Tout simplement, à la lecture de ce récit, je n'ai rien ressenti. Je me suis presque ennuyée même.
Petite digression, c'est d'ailleurs assez formidable, je trouve, de voir comment nous ressentons tous les choses différemment. A la fin de mon article, je mettrai des liens sur les diverses critiques qu'ont obtenues les nouvelles; vous y verrez par exemple que celle-ci a été appréciée. Comme quoi, tout est subjectif!

Comment on devient roi d'Angleterre, Léni Cèdre
Quiproquos! Et hop! L'Histoire est changée. 
Le mythe arthurien revisité, sous cette forme, ça vaut vraiment le déplacement!
Ah! Celle-là m'a beaucoup amusée. Pourtant, je ne suis, en général, pas fan des récits humouristiques, mais là, la dose de dérision et gags devait être la bonne. Je ne sais pas exactement l'expliquer ; l'alchimie devait être juste ce qu'il faut en tout cas. Un lecture distrayante que je recommande. Pour la bonne humeur.

Ennemis de la Liberté, Nicolas Delong
Un récit intéressant, qui amène à se poser des questions.
Ici, le thème est l'esclavage. 
Sur le forum de 5ème Saison, il y a eu débat autour de cette nouvelle qui n'a pas trouvé le même écho (sens) pour tout le monde. Moi j'y ai vu notre condition d'esclaves, à tous, dans notre monde présent. Car, même si l'esclavage est officiellement aboli, il n'empêche que l'on voit partout des hommes, des femmes, travaillant sans relâche, parfois dans des conditions pas très nettes, tout ça pour quoi? Pour une misère. Alors, si ce n'est pas de l'esclavage, c'est quoi? Du foutage de G, peut-être...

Le Prisonnier du Caucase, Gabriel Féraud
Le récit était bien mené, avec des références aux divinités grecques qui mettent l'eau à la bouche.
L'auteur démontre que les choses ne sont pas toujours si simples, que ne sont pas prisonniers seulement ceux qui ont des chaînes aux poignets (oups, j'en dis trop là, non?).
Ceci-dit, je suis un peu restée sur ma faim.
La chute me parait tomber un peu à plat. J'en aurai voulu plus. Quelque chose de CHOC, de plus marquant. Peut-être pas forcément sur le fond, mais la forme. 
Donc, pas mal. Dommage pour la fin. 

Enfermé, Julien Simon
J'ai adoré!
Durant tout le récit, je suis restée accrochée. Tout m'a plu ici. Le style, l'histoire, la chute. Par rapport au titre, je me doutais bien qu'il y avait un truc. C'est d'ailleurs là qu'il faut se méfier en tant qu'auteur; si le lecteur attend trop, il est malheureusement plus vite déçu. Mais là, non. Cette nouvelle est efficace. Et je n'en dirai pas plus, car parfois il vaut mieux que le lecteur découvre tout seul. Sinon, l'effet est gâché.

Doux comme un agneau, Guillaume Suzanne
Décidémment! Encore un bonne surprise humoristique!
C'est léger. On ne se prend pas la tête à la lecture de cette divertissante nouvelle qui se lit avec amusement, le sourire au coin des lèvres. Surtout la chute, certes non exceptionnelle, mais qui a le mérite d'être efficace.
Que demander de plus (aux forces divines et démoniaques, il va sans dire!)?

Il venait du nord, Antoine Desroches
Une nouvelle au style clair et emplit d'émotion.
Un mélange, donc, de coeur, de mythes. On peut même parler, à mon avis, d'un mythe revisité de manière efficace, attendrissante.
Je suis frustrée de ne pouvoir rien dire de plus sous peine de dévoiler trop et d'en ruiner la fin. Du coup, je me tais. Ou plutôt non : "courrez acheter cette anthologie pour voir par vous même!" héhé!

Dernier soupir, Virginia Schilli
Tout en douceur, pour un thème pas facile: la maladie, la mort, ...
C'est un récit tout en émotion, au rythme lent qui correspond bien au propos abordé.
Un style qui coule tout seul, sans accroche.
Un vrai plaisir que cette lecture!

Après le triomphe, Romain Aspe
Histoire de fantasy agréable à lire, mais je m'y suis un peu ennuyée également. De plus, je regrette qu'il n'y ait pas plus de surprise dans la chute (pour ceux qui ont lu la nouvelle, remarquez l'admirable jeu de mot, hum...).  

Cause perdue, Irène Delse
Un récit de fantasy efficace. Plus prenante que la précédente, l'histoire se déroulant en pleine tension due à la bataille. Attention SPOILER : j'apprécie le fait que je jeune et beau chef ne soit pas le héros de l'histoire, que le vieux commandant soit le personnage qui a raison. Celui a qui on a envie de s'identifier, en somme. Une réussite de plus dans ce recueil, même si ce n'est pas ma nouvelle préférée.

Oubli, Christian Simon
C'est très beau, émouvant, dur, triste.
On sent parfaitement l'émotion du personnage, le fait que sa souffrance le fasse sombrer dans la folie... ou peut-être pas.
Bravo à l'auteur. Je n'ai rien d'autre à dire.

Les Déterrés, Fabien Clavel
Quelle histoire! Encore un récit où rôde la mort... et (Attention SPOILER ) l'équipe de Satan.
Nouvelle assez incroyable, qui m'a fait ressentir tour à tour, tristesse, humour, horreur.
Pas facile, mais l'auteur y est arrivé. Chapeau!

Daccord le Magnifique, Cyrille de Sainte Maréville
Gloups.
Cette nouvelle assez dérangeante nous montre à quel point l'humanité peut être affreuse.
L'Homme est une sale bête! Oui, m'sieur-dame.

En conclusion, cette anthologie est pour moi une réussite. Les nouvelles n'ont pas toutes le même niveau, mais comme dit plus haut, nous avons tous une sensibilité différente et ne sommes pas touchés par les mêmes choses. Je pense qu'il y a du très bon parmi ces récits. Quant à choisir ma préférée, c'est difficile, j'en ai beaucoup aimé plusieurs, dans des styles différents : Enfermé, Il venait du nord, Dernier soupir, Oubli. Un grand bravo aux auteurs pour leur performance ; un grand merci aux éditions 5ème Saison, car rares sont les éditeurs qui prennent le risque avec une anthologie de "jeunes auteurs"; et aussi toutes mes félicitations aux illustrateurs, la couverture est magnifique et les illustrations intérieures sont amusantes et procurent une agréable pause détente au lecteur.



Les autres critiques de cette anthologie :
Sur le forum de l'éditeur
noosfere
chroniques de l'imaginaire
fantastinet
actusf
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Roanne 12/10/2007 10:11

Dès que j'ai les sous, je commande !

Caroline 12/10/2007 20:40

Tu feras bien. Je ragarde toujours les Antho d'un oeil curieux. J'adore lire des nouvelles et malheureusement je suis souvent assez déçue. Là, je dois dire que j'ai été agréablement surprise par le niveau général et l'intérêt ressenti à la lecture des textes.