Mon petit mignon devient grand

Publié le par Caroline

DCFC0003-copie-1.JPG

Bin oui, j'ai beau le trouver tout mimi et l'appeler "bébé chat", il faut que je me rende à l'évidence, Griffon entre dans le monde des chats adultes. Bientôt un an! 

Et comme pour me le prouver, monsieur a décidé, pour la première fois, hier, de ne pas rentrer de la nuit. Déjà, j'étais un peu soucieuse. Et ce matin, toujours pas de matou. J'ai eu beau l'appeler, rien! Enfin, quand même, preuve qu'il est toujours vivant, je découvre une petite souris morte devant la porte de la maison. C'est bien, ça! Bon chat! Vas-y, chasse les bestioles! (pauvre petite souris ^^).

En milieu d'après midi le poilu reviens ventre à terre, miaulant pour que je lui ouvre la porte et fonce comme une fusée vers sa gamelle où il se goinffre de croquettes. Ca ne rate pas, deux minutes après il vomit le tout. Trop de précipitation, c'est pas bon! 
Histoire de bien faire sentir qu'il est rentré, il ne trouve pas mieux que de me planter une griffe dans le genou. Aïeuh!
Ensuite il s'est encore fait une petite sortie pour revenir une ou deux heures après.
Mais ce soir il m'a fait un grand câlin. Ces moments là sont très précieux. Il ronronne de toute sa force et je profite de cet instant de douceur où il ne me mords pas la main en voulant jouer, où il n'attaque pas mon pied au passage d'une porte.

Bref, le minou devient un grand.
Plus ça va aller, plus il va battre la campagne, pour traquer des souris, chasser la femelle, castagner du mâle.
Et moi, bin je laisse faire, parce que même si je me fais du souci, que j'ai peur qu'il rentre abimé ou qu'une voiture l'écrase, je veux qu'il soit bien, qu'il profite de sa vie.
Alors, va mon "bébé chat", sors, cour et étends ton territoire.
Et moi, je serai là, pour remplir la gamelle et soigner les bobos.

 

DCFC0010.JPGDCFC0013-copie-1.JPG

Publié dans L'antre du fauve

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article