Lutine espiègle

Publié le par Caroline

 

Il était une fois, une petite lutine adorable.
Ses jolies petites mèches blondes, peu importe le nombre de fois repoussées, retombaient toujours sur ses yeux bleus. Elle ouvrait, d'ailleurs, de grands yeux sur le monde, tantôt rieurs, tantôt curieux, tantôt espiègles.
De sa petite bouche-coeur, des flots d'onomatopées coulaient. Rien ne pouvait tarir cette source de sons questionnant ou approuvant une sage parole (donnée par moi-même, bien sûr!). De ses petits petons maladroits, elle allait cahin-caha, dans un vacarme qui ne pouvait être que sien. Malgré la difficulté de cette marche non aisée, rien n'aurait su l'empêcher d'aller plus avant, à la découverte de ce Monde merveilleux qui s'offrait à elle. D'ailleurs, qu'il était attendrissant de voir son regard admiratif face à l'animal fantastique qu'était Griffon, dès lors qu'il pointait une moustache dans son sillage.
La petite lutine, gourmande comme un fée pâtissière, avalait son lait et ses biscuits son rechigner jamais. Toujours, elle finissait son assiette avec appétit, qu'il s'agisse de petits pois ou de sucreries.
Câline, elle se blottissait dans les bras des uns et des autres, juste après un sommeil, ou juste avant que celui advienne.

Et c'est cette petite lutine espiègle, que je suis allée chercher ce jour, pour la garder quelques temps.
Ici, au Royaume des fées, espérons qu'elle ne languira pas, et qu'elle saura patienter, jusqu'au retour de ses parents.

 

 

Publié dans Le téléphone : news

Commenter cet article

jean-marc 15/04/2008 00:42

Très touchant ton texte Caroline
Bisous

Caroline 15/04/2008 21:48


Merci ^^


axelle 12/04/2008 11:23

Que ma petite lutine me manque...Occupez-vous bien d'elle...
Merci pour ce beau texte.

Caroline 12/04/2008 19:23


De rien. Et sèche tes larmes de mère inquiète. bisous! ;D